Foire aux questions

Si mon bac est cassé ?

Soit vous appelez la communauté de communes pour le signaler 02 43 92 31 58 soit vous le signalez sur le bac. Un service d’entretien sera mis en place pour les réparations.


Si mon bac est volé ou vandalisé ?

Il faut le signaler à la communauté de communes qui verra avec le collecteur. La puce sera désactivée et le bac ne pourra plus être collecté.


 Si mon bac n’a pas été collecté ?

Contactez la communauté de communes qui verra avec le collecteur.


 Est-ce que je peux changer le volume de mon bac ?

Oui, à chaque modification de la composition de votre foyer.


 Quand sortir mon bac ?

A chaque fois qu’il est plein et la veille au soir.


Et si je déménage ?

Signalez-le à la Communauté de communes, comme pour vos autres abonnements, sinon vous continuerez de payer une redevance pour un service que nous n’utilisez plus.


Quel volume puis-je mettre dans les bornes d’apport volontaire en un seul passage ?

A chaque ouverture, vous pourrez y déposer un sac de 60 l ou 2 sacs de 30 l maximum. 


Comment déposer mes déchets aux bornes d’apport volontaire si j’ai du mal à me déplacer ?

Vous pourrez faire appel à votre aide à domicile, à vos voisins, à votre famille… Comme vous le faites pour tous vos achats et notamment vos produits alimentaires.


J’habite dans un immeuble collectif, comment fonctionne la RI ?

Vous apporterez vos ordures ménagères à la borne d’apport volontaire la plus proche de chez vous. Vous pourrez y déposer vos OMR grâce à votre badge pucé.


Est-ce que je dois laver les emballages avant de les jeter dans la colonne de tri ?

Non, c’est inutile. Le tri ne doit pas engendrer le gaspillage de ressources naturelles comme l’eau.Il faut simplement bien les débarrasser de leur contenu pour qu’ils soient recyclés.


Que se passe t-il si je jette un déchet non recyclable dans la colonne de tri ?

Les emballages non recyclables viennent perturber le travail en centre de tri. Ils doivent être séparés des emballages recyclables et réacheminés vers les autres filières de traitement des déchets, ce qui nécessite un double coût pour la communauté de commune (séparation plus transport et élimination des refus).


Si je jette les emballages les uns dans les autres ?

La bouteille de lait dans le paquet de céréales par exemple ? Cela gêne considérablement le travail en centre de tri où les emballages doivent être séparés par matériaux pour être recyclés. Les emballages doivent être déposés EN VRAC.


L’accès aux déchetteries va-t-il devenir payant ?

Non pour les particuliers il restera gratuit.


J’ai un jardin, puis-je brûler mes déchets végétaux ?

Non il est strictement interdit de brûler les déchets végétaux.


Combien de fois par an ai-je le droit d’y accéder ?

Les particulier pourront y accéder autant que de besoin, sous réserve qu’il n’y ait pas d’abus ou d’utilisation à titre « professionnel ».



Est-ce que je vais payer plus cher ?

Cela va dépendre du nombre de fois que vous présenterez votre bac à la collecte et ou vous présenterez votre badge à la borne d’apport volontaire.


Est-ce que je peux estimer ma future facture ?

Oui car nous vous enverrons les grilles tarifaires par avance.


Est-ce que je peux faire baisser ma part fixe ?

Non.


A qui vais-je payer la redevance incitative ?

Je la paierai au Trésor Public.


Est-ce qu’il y aura des tarifs particuliers pour les gîtes, les meublés, les chambres d’hôtes ?

Oui, il s’agit d’une activité professionnelle et vous paierez selon la production de déchets.


Si j’ai une résidence secondaire qu’est-ce que je vais payer ?

le principe reste le même que pour une résidence principale : facturation d’une part fixe et éventuellement d’une part variable si le service utilisé dépasse celui prévu dans le forfait minimum de la part fixe.